Dans plusieurs pays, les systèmes électriques sont soumis à une forte pression de décarbonisation. En particulier, les provinces canadiennes du Québec et de l’Ontario ainsi que les États du nord-est des États-Unis se sont engagés à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre de plus de 70 % (par rapport aux niveaux d’émission de 1990). Une collaboration et une intégration accrues entre les juridictions pourraient réduire ces coûts de décarbonisation, en particulier lorsque d’importantes ressources hydroélectriques sont disponibles.

En utilisant un modèle d’expansion de la capacité et de répartition du secteur électrique du nord-est de l’Amérique du Nord, nous analysons l’impact des objectifs de réduction des émissions, des niveaux de charge et de la disponibilité des technologies énergétiques dans une série de scénarios, afin d’évaluer les avantages de la coopération régionale. Nos résultats montrent que pour une décarbonisation en profondeur, les coûts du système électrique peuvent être réduits de manière significative par l’intégration, notamment en ajoutant une plus grande capacité d’interconnexion. Toutefois, ces économies de co^uts et ces avantages ne sont pas répartis de manière égale entre les juridictions, ce qui crée des incitations à la collaboration potentiellement difficiles à mettre en oeuvre

Téléchargez le rapport »

Voir aussi :
A Decarbonized Northeast Electricity Sector: The Value of Regional Integration (2018) »

Northeast Decarbonization: Opportunities and Challenges of Regional Electricity Sector Intergration for High Renewable Penetration (2020) »


Rodriguez-Sarasty, J. A., Debia, S., Pineau, P.-O., 2020. Deep decarbonization in NortheasternNorth America: The value of electricitymarket integration and hydropower, report prepared for the Northeast Electrification and Decarbonization Alliance, Cahier du GERAD, G–2020–39, Juillet 2020.

[Rapport en anglais seulement]