Les Québécois sont toujours plus énergivores, particulièrement en ce qui a trait à leur consommation d’essence et de diesel, ce qui annule les gains réalisés par ailleurs en efficacité énergétique. C’est l’un des constats formulés dans la 4e édition de l’État de l’énergie au Québec, un bilan annuel publié par la Chaire de gestion du secteur de l’énergie de HEC Montréal, qui rassemble les données les plus récentes sur le secteur de l’énergie.

Lire la suite »