Capacité de production hydroélectrique et stockage d’énergie au Canada

Rapport d’étude de la Chaire de gestion du secteur de l’énergie – HEC Montréal

Numéro 01 | 2017

» Téléchargez

Résumé

Le Canada jouit d’un avantage majeur dans sa lutte contre les changements climatiques : son immense potentiel hydroélectrique. Sa fiabilité et ses couts de production extrêmement bas font aussi de l’hydroélectricité un attrait majeur pour les États-Unis, aussi désireux de réduire leurs émissions de carbone. Ce rapport s’intéresse au potentiel énergétique que retiennent les barrages du pays. En évaluant les réservoirs de toutes les centrales ayant une capacité de production installée de plus de 50 MW, on trouve que la capacité maximale de stockage d’énergie des réservoirs canadiens est de 242 635 GWh, provenant principalement du Québec et de la Colombie-Britannique. Différentes approches permettraient de valoriser économiquement cette capacité : à travers l’ajout ou le remplacement de turbines, le pairage hydro/éolien et, bien sûr, l’exportation vers les États-Unis.


Séguin, F., « Capacité de production hydroélectrique et stockage d’énergie au Canada », Rapports d’étude de la Chaire de gestion du secteur de l’énergie, HEC Montréal, numéro 01|2017, février 2017.


Les rapports d’étude de la Chaire de gestion du secteur de l’énergie ont été réalisés par des étudiants sous la supervision d’un professeur et sont des publications aux fins d’information et de discussion. La création de cette série de rapports est rendue possible grâce au soutien d’entreprises partenaires de la Chaire. Les commentaires et suggestions sont bienvenus et devraient être adressés à (aux) auteur(s).

8 février 2017|Catégories: Publications, Rapports d'étude de la Chaire|